Biographie

Je suis né à l’hôpital de La Tronche, comme beaucoup de Grenoblois, le 20 février 1971.

C’est au lycée que j'ai rencontré celle qui allait devenir ma compagne, et avec qui je partage ma vie depuis1991. Nous sommes parents de deux enfants.

Issu de la société civile, "politique" plutôt que "politicien", je suis avant tout un citoyen engagé.

Et je n’ai jamais cessé de travailler depuis que je suis en âge de le faire.

Fils de commerçant, j’ai d’abord été commerçant moi-même et chef d’entreprise pendant de nombreuses années sous la Halle Sainte Claire de Grenoble.

Après la vente de mon entreprise, j’ai travaillé dans le secteur de l’accompagnement de personnes en situation de handicap dans le monde du travail.

J’ai été ensuite cadre dans une collectivité territoriale où j’ai développé un secteur santé.

Puis après une période de chômage, je suis devenu conseiller à Pôle Emploi. C’est pendant cette période que j’ai décidé de me reconvertir professionnellement. J’ai suivi une formation de conducteur de transport routier interurbain de voyageurs dans une société de transport public dans laquelle je suis depuis janvier 2015.

Cette activité professionnelle variée ne m’a pas empêché de m’engager, depuis 1990, dans un combat associatif auprès des plus défavorisés d‘entre nous en créant ce qui est devenu aujourd’hui le Samu Social de Grenoble.

Au cours de ces années, j’ai appris les exigences du cœur face à la raison.

J’ai dû affronter de nombreuses difficultés et trouver l’énergie nécessaire pour faire avancer les choses et aboutir les projets.

Je me suis investi sans compter avec pour seul objectif celui de participer à l'amélioration de la vie de mes concitoyens.

Les résultats et la confiance reçus en retour sont la plus belle récompense de l'efficacité des actions entreprises avec le soutien des femmes et des hommes qui ont souhaité me rejoindre.

Il arrive cependant un moment où les moyens, les outils nécessaires à l'évolution de ces actions finissent par manquer.

Or, les instruments d’un travail plus efficace existent, mais sont l’apanage des élus.

C’est donc naturellement que j’ai prolongé cet engagement par l’action politique.

En 2007, j’ai participé à la fondation du Mouvement Démocrate (Modem) en Isère, parti dont l’esprit correspondait, à l’époque, à mon ADN de petit-fils de résistant et à ma fibre de Gaulliste social.

Élu en 2008 sur la liste de Michel Destot, je suis devenu conseiller municipal délégué de la ville de Grenoble, en charge du handicap, de l’accessibilité, de la prévention et de la préconisation sociale jusqu'en 2014.

J’ai quitté le MoDem en 2012 pour avoir apporté mon soutien à Corinne Lepage et pour avoir appelé à participer aux primaires du PS puis à voter pour le candidat socialiste dès le premier tour de l’élection présidentielle.

Je suis alors devenu vice-président et porte-parole du mouvement Cap 21 ainsi que co-fondateur du mouvement "Le Rassemblement Citoyen" aux coté de Corinne Lepage.

Colistier de Jean-Jack Queyranne, je suis élu depuis décembre 2015, conseiller de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes, siégeant dans l'opposition à Laurent Wauquiez.

En avril 2016, je commence progressivement à m’intéresser à l'initiative d'Emmanuel Macron et très rapidement avec Corinne Lepage nous entrons en discussion avec lui.

Nous nous accordons sur des inflexions notables dans le programme, concernant aussi bien les questions de climat, que de santé environnementale, de social ou de grande précarité.

C’est d'ailleurs à ce titre d'expert, et en tant que cadre national de Cap21 que je suis associé à l’équipe du mouvement d’Emmanuel Macron pour travailler notamment sur les thématiques de la grande exclusion et du handicap.


VINCI | CODEX | Association Stéphane GEMMANI par gemmani

le Curriculum Vitae... (cliquez ici pour la version .pdf)

CV_Stephane_Gemmani.jpg