Lutte contre l'exclusion : Un début... MAIS ...

A l'occasion de la conférence nationale de prévention et de lutte contre l'exclusion, Catherine Vautrin, ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité, a annoncé plusieurs mesures destinées à intensifier la lutte contre l'exclusion :

La ministre a annoncé la mise en place d'un plan triennal doté de 50 millions d'euros complémentaires pour renforcer et améliorer le dispositif d'accueil et d'hébergement d'urgence.

Ce plan triennal a trois objectifs principaux :

La pérennisation à l'année des 5000 places d'hébergement mobilisées dans le cadre du niveau 1 du plan hiver, soit du 1er novembre au 31 mars : 500 places le seront dès cette année, 2 000 le seront en 2007, 2 000 en 2008 et 500 en 2009.

La poursuite et l'intensification de l'humanisation des conditions d'hébergement , grâce à l'amélioration des conditions d'accueil, l'élargissement des horaires d'ouverture, la transformation de 3 000 places d'hébergement d'urgence en place de CHRS pour permettre une meilleure mise en place de parcours de réinsertion, l'offre d'un hébergement adapté dans la durée pour les personnes les plus désocialisées, le développement des solutions de sortie vers du logement temporaire notamment pour les personnes qui disposent d'un contrat de travail et l'augmentation du nombre de places de CHRS dans les DOM.

Le renforcement de la veille sociale et des équipes mobiles . Il convient que les moyens du premier accueil (115, accueil de jour, équipes mobiles) soient renforcés en moyens humains afin d'assurer un meilleur repérage et une prise en charge adaptée des publics de la rue.

Catherine Vautrin a également annoncé qu'un comité interministériel de lutte contre l'exclusion (CILE) sera réuni le 12 mai prochain par le Premier ministre.

Catherine Vautrin s'engage enfin à soumettre au Premier Ministre les propositions faites par l'ONPES en matière d'indicateurs de mesure de la pauvreté, ainsi que l'inscription par voie réglementaire de l'organisation d'une conférence nationale de prévention et de lutte contre l'exclusion bi annuelle.

C’est certes un début mais cela reste insuffisant….

Et comment seront redistribués ces dividendes devant renforcer les dispositifs en place et créer de nouvelles structures qui nous l’espérons seront véritablement à échelle humaine ?

Est-il prévu des commissions de vigilance dans ces rétributions et créations de structures et est-ce que tous les partenaires sociaux seront partis prenantes ou uniquement une sélection au grès de volontés locale ?

Les expériences et les projets des acteurs de terrains seront-ils étudiés et développer de concert ?

(n.b nos projets http://vinci.codex.club.fr/index-3.html dont le projet synopsis http://vinci.codex.club.fr/index-2.html)

Autant d’interrogations qui se posent et que nous ne manquerons pas d’évoquer, sur un plan national mais plus particulièrement vers nos décideurs locaux…

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.