Revenons un instant sur le Train Pékin-Lhassa...

Il mérite tous les superlatifs...

Mais le train qui va relier Pékin à Lhassa signe l’arrêt de mort du Tibet...

Mao en avait rêvé. Hu Jintao, l’a fait.

Le Tibet est un vrai paradis pour les Tibétains. Sur le papier, c’est une Région Autonome. Et quelle autonomie…

Le contrôle des naissances a particulièrement été renforcé dans cette région, limitant le nombre de naissance à deux, contredisant la législation de 1992 qui autorisait les familles d’agriculteurs ou de bergers à avoir trois voire quatre enfants.

Le Tibet Daily précisait en juin 1999 qu’il fallait mieux contrôler le taux de croissance de la population et en assurer la « qualité »… Dans ce dessein, la colonisation du Tibet par les « Chinois Hans » a été une belle trouvaille.

Aujourd’hui les Tibétains sont minoritaires chez eux. Et si un couple de Tibétains donne naissance à un enfant sans autorisation des autorités chinoises, le nouveau-né est considéré comme illégal. Il ne pourra pas aller à l’école et ne figurera pas sur la carte de ravitaillement de ses parents… Nous ne vous parlerons pas de la stérilisation forcée qui se pratique encore sur des femmes enceintes de 6 mois et plus…

Mais le progrès ne s’arrête pas là. Une nouvelle grande prison a été construite près de Lhassa afin d’abriter moines, nonnes et autres prisonniers politiques. Tout est donc fin prêt pour accueillir le train du bonheur. Il faut remonter vers les années 50 du siècle dernier pour comprendre ce projet. Il fut arrêté en 1984 puis repris en 2001.

Le dernier tronçon, reliant Goldmud à Lhassa, soit 1142 kilomètres, montera jusqu’à 5072 mètres d’altitude, en faisant le plus haut train du monde.

C’est, cela va sans dire, une prouesse technique alignant ponts et rails sur des sols instables.

Le Toit du monde, c’est le pays du gel éternel.

Les wagons construits par le Canadien « Bombardier » résisteront aux tempêtes de neige et bénéficieront d’arrivée d’oxygène pour soulager les passagers…

Et nous devons applaudir à la fraternelle collaboration de General Electric qui est le maître d’œuvre de la signalisation du trafic à venir… Et nous pouvons chanter « Coco Rico » grâce à la société française Aden Services qui a veillé sur tout ce personnel, forte de son savoir-faire et mettant au point des « mobil-homes » remarquablement équipés…

Oui, c’est une fantastique réalisation, et les Chinois, fidèle à leurs habitudes font silence sur ces participations étrangères, préférant porter aux nues la performance « Chinoise ».

Monsieur Lu Chunfang, chef du commandement de la construction du chemin de fer et directeur général de la compagnie qui va gérer le futur train trouve des accents touchants pour vanter « son train »

« … Dans les wagons pressurisés et fournissant des divertissements et des services médicaux, les passagers pourront admirer le paysage à leur aise… .Les ressources touristiques du plateau du Qinghai-Tibet sont incomparables…(Le Quotidien du Peuple en ligne)

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jiang Yu , n’est pas en reste : « Cela changera fondamentalement la situation arriérée des infrastructures, élèvera le niveau de vie de toutes les ethnies et renforcera le développement rapide du secteur du tourisme. »

Nous préciserons que le commerce est tenu en presque totalité par les Chinois…

Et Ngawang Woeber, représentant un groupe d’anciens prisonniers politiques peut aisément rétablir la vérité :

« Cette ligne de chemin de fer aura des conséquences dévastatrices pour notre peuple, alors que Pékin tente de submerger notre population, diluer notre culture et exploiter notre terre.»

Mais qu’on se rassure, les ressources végétales et animales seront protégées dans les réserves naturelles comme Kekexili ou Qiantang. On a même construit des petits souterrains afin que les animaux puissent circuler dans la région…

Et ne polluons pas ! Le système de chauffage des stations de la ligne ferroviaire utilisera des énergies propres, comme l’énergie solaire ou éolienne. Cerise sur le gâteau, l’eau de vidange sera traitée avant évacuation.

Les Tibétains peuvent être rassurés. Le Tibet restera propre. Propre sans les Tibétains !

Mais l’honneur français est sauf. Le 10 mars 2006, le drapeau Tibétain a flotté sur le siège du Conseil Régional d’Ile de France et sur la Mairie de Paris. Messieurs Huchon et Delanoë sont des grands amis du Tibet, tout comme le Président de la République…

Ils auraient dû faire un effort, tous les trois, et aller se coucher sur les rails de ce train du « Far West » afin de témoigner de leur solidarité avec le peuple Tibétain…

Aux dernières nouvelles que les âmes sensibles se rassurent, ils n’y étaient pas.

Le train est bien arrivé à Lhassa dimanche à 00h31, et Hu Jintao de clamer :

« C'est un nouveau grand succès du processus de modernisation socialiste »

Sans commentaires supplémentaires ...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.