Communiqué de presse - Arrêt du 115 de 0h à 7h, ou le mépris fait au Samu Social de Grenoble

Des milliers de bénévoles se sont succédés ces dernières 24 années au sein d’une association entièrement dévolue aux sans abri, la nuit, à Grenoble et sa banlieue.

Cette association, c’est le Vinci, bien connue des personnes qui n’ont d’autre abri qu’une avancée de toit ou un SAS de banque dont la fermeture automatique est opportunément en panne.

Sincèrement préoccupées du sort de ceux qui n’ont pas de toit, en rupture familiale ou sans famille, dans la peine, malades, victimes de toutes sortes d’addictions, des personnes en équipes de 3 ou 4, chaque soir de toute l’année, fêtes et jours fériés compris, vont à leur rencontre pour partager un café ou une soupe, mais surtout un moment de dialogue et d’écoute.

Ce sont des bénévoles... Et nous apprenons, au détour d’un mail dont nous ne sommes pas les destinataires directs, que désormais le 115 sera aux abonnés absents de 0h à 7h le matin.

Or, nous intervenons entre 21h30 et 1h du matin, mais plus souvent jusqu’à 2h, voire 3h lorsque des situations plus dramatiques requièrent de la présence.

Que de mépris envers nos bénévoles, qui donnent tant de temps et d'énergie depuis tant d'années...

Cette attitude des institutions à notre égard n’est pas nouvelle, et il a fallu que la fatigue des bénévoles, lors de l’afflux nouveau de familles et d’enfants il y a 4 ans, se traduise par l’absence de nos maraudes plusieurs fois dans le mois, et ce pendant plusieurs mois, pour qu’on perçoive un peu notre utilité.

Le retour à une présence plus continue a très vite fait oublier que nous sommes là, au point de ne même pas nous informer personnellement de ce changement important.

Il y a quelques semaines, ce même 115, en panne, nous a demandé de le relayer auprès des sans abri.

Nous étions déjà très seuls dans notre action, mais nous craignons de l’être davantage encore et le nombre croissant d’hommes, femmes, familles avec enfants, portant des problèmes de plus en plus lourds, ne nous rassure guère sur la capacité de bénévoles à tenir le coup. Quand pourrons nous, par des actions vraiment coordonnées et avec un réel souci d’efficacité, espérer entrevoir une solution à cette présence tellement « questionnante » de semblables obligés d’être privés de l’essentiel.

La vocation du Vinci est de disparaitre…en même temps que le « sans-abrisme ». Pour ce qui nous concerne, nous resterons toujours sur le terrain.

Nous resterons joignable aux 0660. 255.115, pour les usagers, comme pour les partenaires que nous croisons et côtoyons lors de ces maraudes nocturnes, au quotidien, depuis plus de 24 ans…

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.