Pourquoi nous soutenons la candidature d'Emmanuel Macron

Je reprendrais ici les mots de Corinne Lepage... Depuis le mois d’octobre 2016, avec d’autres formations qui constituent l’alliance de la société civile, nous avons rencontré Emmanuel Macron et étions en discussion.

IMG_4750.JPG

Nous sommes des femmes et des hommes de la société civile : entrepreneurs, salariés du privé et du public, acteurs du monde agricole, artisans, commerçants, professions libérales…

Nous sommes ces neuf Français sur dix qui ne font plus confiance aux partis politiques.

Nous sommes ces huit Français sur dix qui veulent une transformation de notre pays.

Lors de la Primaire des Français lancée il y a 9 mois, nous avons été plus de 75000 à nous retrouver dans cet élan citoyen pour défendre un nouveau partage démocratique, économique, social et environnemental.

Depuis, nous n’avons cessé de travailler ensemble à l’unité de nos mouvements au sein du Collectif de la société civile répondant ainsi à la volonté de l’ensemble de nos membres. A 100 jours du premier tour de l’élection présidentielle, il est temps d’investir le champ électoral.

À Cap 21 nous militons depuis des années pour construire au-delà du clivage droite gauche, afin de déprofessionnaliser la politique, en changeant radicalement les méthodes des partis politiques ; sa démarche faisant écho à la notre, ne pouvait que nous intéresser.

Les propositions d’ordre économique et social fondées sur la Flex sécurité étaient également en concordance avec nos propres positions visant d’une part à libéraliser le système qui est devenu un éteignoir en particulier pour les PME, et d’autre part, à assurer la solidarité et la sécurité individuelle.

Le virage vers la nouvelle économie ou économie du Nouveau Monde était également en parfaite cohérence avec le rapport que Corinne Lepage avait remis en juin 2015 à Ségolène Royal.

Reste bien entendu la question plus proprement écologique...

Comme ministre, il est indéniable qu’Emmanuel Macron n’a pas montré d’intérêt particulier pour la cause environnementale qu’il s’agisse l’avenir du nucléaire ou du diesel.

En effet, faire du nucléaire la grande énergie d’avenir ou défendre le diesel en oubliant complètement les milliers de morts qu’il génère chaque année via les particules fines est incompatible avec nos positions.

Mais, il est non moins évident qu’en l’état, rien n’indique que ces déclarations se retrouvent dans la profession de foi du candidat.

Au contraire, dans le livre "Révolution", Emmanuel Macron fait de la transition écologique un point majeur du programme.

Et, il serait inimaginable qu'un candidat se disant de la modernité ne fasse pas des défis écologiques qui modèlent autant que la révolution numérique le XXIe siècle, un point central de son programme.

Nous y travaillons, avec lui, et nous découvrons un homme ouvert, qui cherche à comprendre, et qui n’est pas pétri de certitudes inébranlables.

Nous sommes déterminés à faire qu’avec les groupes de travail qui sont en place et auxquels nos équipes participent, nous trouvions des compromis, et les solutions les mieux adaptées aux besoins et aux urgences de notre pays.

Pour ma part, j'ai été sollicité par le groupe de travail national qui traite les thématiques de la grande exclusion et du handicap.

leselusavecmacronsoutien.png

J'apporterai modestement, mon expertise et mes contributions, ainsi que ma promesse de parrainage...

C’est une démarche indispensable pour convaincre le maximum de nos concitoyens et en particulier les plus jeunes d’entre eux, si nous ne voulons pas d’un second tour annoncé entre François Fillon et Marine Le Pen, que nous sommes très nombreux à refuser et à redouter...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.