#WauquiezGate | Les péripéties de Laurent Wauquiez en Chine où les aventures de Tartuffe au service de François Fillon

Le Canard Enchaîné, relayé par l’Express, a révélé ce 21 février en soirée, un des objectifs de la visite de Laurent Wauquiez en Chine : faire campagne pour François Fillon.

En effet, le 13 février, alors qu’il était en déplacement officiel pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes à Shanghai, le président Laurent Wauquiez était l'invité vedette d'une réunion publique de campagne en faveur de François Fillon, dans les locaux mêmes de l’Hôtel où il était logé avec des deniers publics.

Site_les_Re_publicains_Article_Wauquiez_Shangai.png


Le déplacement de Monsieur Wauquiez a été pris en charge par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, conformément au mandat spécial voté lors de la Commission permanente du 9 février 2017...

mandat1.png mandat2.png


Cette réunion politique, organisée concomitamment avec le déplacement officiel de la délégation régionale officielle, a été précédée d’un mailing très prosélyte adressé à un fichier très large par l’équipe de campagne de François Fillon elle-même pour inviter les ressortissants français présents en Chine à participer à cet événement et, au passage, à donner de l’argent pour financer les œuvres du candidat républicain.

mailfillon.jpg


En dépit des dénégations du cabinet de Laurent Wauquiez, la publicité faite autour de cet événement, notamment sur les réseaux sociaux, atteste qu’il ne s’agissait évidemment pas d’une rencontre privée ou d’un apéritif fortuit mais bien d’une opération de propagande électorale. D’après le site des Républicains, qu’on ne saurait taxer de partialité, cette rencontre a réuni plus de 90 personnes.

tweet.png tweet2.png


Laurent Wauquiez est coutumier du fait, chacun ayant gardé en mémoire la collecte de fonds qu’il avait organisé auprès des milieux de la City de Londres en faveur de son micro-parti Nouvel Oxygène le 28 juin 2010 en marge d’un déplacement ministériel.

WauquiezCity.png


Dès lors, Laurent Wauquiez doit rendre des comptes au regard d’agissements préjudiciables à l’image de notre Région et problématiques quant à l’utilisation des deniers publics.

Ce mélange des genres entre l’intérêt général de la Région, qu’il est censé représenter, et les intérêts particuliers et partisans de la campagne du candidat Fillon n’est pas acceptable, qui plus est de la part d’un homme qui depuis plus d’un an donne des leçons de morale à tout le monde et prétend incarner l’éthique en politique.


J’ai donc décidé, en tant qu’élu régional, de demander à ce que toute la transparence sur les conditions de ce voyage soient faites dans les meilleurs délais :


  • Je transmets ces éléments au procureur de la République de Lyon au titre de l’article 40 du code de procédure pénale. La justice doit pouvoir statuer sur la licéité des dépenses engagées par la collectivité régionale.
  • Je saisis la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques afin qu’elle apprécie, le moment venu, les conditions dans lesquelles les coûts liés à l’organisation de cette rencontre en marge d’un déplacement officiel très onéreux aient bien été imputés aux comptes de campagne de François Fillon. Dans le cas contraire, la question de la validité des comptes de campagne de ce dernier pourrait être en jeu, aucun candidat ne pouvant bénéficier du soutien, matériel ou financier, d’une collectivité conformément aux dispositions du code électoral.
  • J’informe de trésorier payeur régional de cette situation en lui demandant de suspendre à titre conservatoire le mandatement des factures générées par le déplacement de Monsieur Wauquiez. En tant que fonctionnaire indépendant garant des deniers publics, le payeur régional engage sa responsabilité personnelle sur les sommes qu’il débourse. La sagesse devrait le conduire à une très grande prudence et, le cas échéant, à dégager sa responsabilité en se faisant requérir par l’ordonnateur du budget, à savoir le Président de Région.
  • Je demande à Laurent Wauquiez de rendre public sans délai le coût total de son voyage et de celui de sa délégation, en précisant les noms, prénoms et qualités de tous ceux y ayant participé au voyage aux frais du contribuable. Plusieurs élus régionaux figurent sur les photos publiées par Laurent Wauquiez lui-même alors qu’ils ne figurent pas sur le mandat spécial voté par la Commission permanente. La question est de savoir qui a pris en charge leur déplacement et le cas échéant, si les agences satellites de la Région ont été mises à contribution.

Commentaires

1. Le vendredi 24 février 2017, à 10 h 15 par bobyes

Bonjour,
Je vous remercie très sincèrement, d'une part de rapporter ces faits, et d'autre part, de la suite que vous leur donnez.

2. Le vendredi 31 mars 2017, à 13 h 15 par Serge

bonjour
Puisque l’on parle des Chinois et de Laurent Wauquiez voir ci-dessous un article sur le projet du Parc international Cévenol qui interroge toujours
(Madame Eliane Wauquiez-Motte est la mère de Laurent Wauquiez)

Sans être visible de l'extérieur, le projet avance au Parc international Cévenol. Eliane Wauquiez-Motte a fait un point au dernier conseil municipal.

Pour avoir des nouvelles sur le projet du Parc international Cévenol, prière de s'adresser au maire. La question a de nouveau été posée au dernier conseil municipal. Elle est venue de Joël Ferrier, élu de l'opposition. "Et les Chinois, ils sont où ?" a-t-il demandé à l'attention d'Eliane Wauquiez-Motte, devenue le meilleur porte-parole de Zhe Fan et Siyin Lei Fan, artistes et propriétaires de l'ancien Collège Cévenol depuis le 4 août 2015, rebaptisé Parc international Cévenol. Lors du rachat, 1 million d'euros avaient été mis sur la table avec promesses d'investir 10 millions d'euros pour transformer le site en un domaine où se mêleraient l'art, la gastronomie, la photographie, et l'enseignement.
"Les Chinois ne savent pas dire non..."
Au Chambon-sur-Lignon et plus largement sur le Plateau Vivarais-Lignon, les rumeurs persistent, l'absence d'avancées visibles accentue le scepticisme.
Comme elle l'avait déjà fait en février, Eliane Wauquiez-Motte s'est donc pliée de bonne grâce à donner des nouvelles du projet des deux artistes chinois. Elle reconnaît une différence entre les deux cultures qui se vérifient dans les relations et les échanges. "C'est sûr, on découvre que le fonctionnement des Chinois n'est pas le nôtre. Ils sont polis et très intelligents mais le Chinois ne sait pas dire non. Du coup, on ne sait pas quand ils disent vraiment oui. On ne sait jamais à l'avance quand ils vont arriver. Ils sont imprévisibles."

3. Le vendredi 31 mars 2017, à 15 h 33 par pat

Ben voyons, ça continue, la mafia brune nationale socialiste est à l'oeuvre. Même pratique, même conception de la politique de cette gauche engluée dans sa fosse à purin pour essayer d'éclabousser les adversaires. Cette gauche là ne donne qu'une envie en cas de second tour entre la gauche melenchono-socialo-macroniste et le FN, voter FN pour tirer une bonne fois la chasse en renvoyant ces abrutis dans la fosse septique.

4. Le vendredi 31 mars 2017, à 16 h 55 par Patate03000

Après les emplois fictifs de la famille Fillon...l'emploi non fictif de nos deniers publics par un de ses amis
Mais où se situe la morale pour tous ces hommes politiques de droite?
Tous les moyens sont bons pour prendre le pouvoir.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.