La majorité régionale tergiverse concernant son soutien à La Casemate

Dans la nuit du lundi 20 novembre 2017, un incendie criminelle et revendiqué, a ravagé les locaux abritant le Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle (CCSTI) de Grenoble, plus connu sous le nom de La Casemate.

Casemate.png

Espace de création, d’expositions et d’ateliers pour enfants et adultes autour des sciences et du numérique, la Casemate est un établissement culturel emblématique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et premier CCSTI créé en France, en 1979.

Parce que c’est un lieu incontournable d’expression, d'échange, de partage du savoir sur les sciences, la culture et l'innovation, parce que “l’esprit Casemate”, c’est inciter tous les curieux à s’emparer des sciences, à innover pour et avec le plus grand nombre, de faire se rencontrer amateurs et spécialistes, grand public et professionnels, sciences et société, qu'il était de notre devoir de solliciter la majorité à travers un vœu faisant l'unanimité sur les bancs de notre assemblée, d’accompagner cette institution dans cette période difficile.

En effet, la Casemate a besoin d'un soutien, d'un financement exceptionnel et d'urgence, afin de :

  • Relocaliser temporairement son Fab Lab ;
  • Compléter les remboursements assurantiels pour la rénovation ses locaux ;
  • Combler le manque de ressources suite à l'arrêt des activités du Lab (formations, réservation des machines, location de l'espace/tourisme d'affaire) ;
  • Réinvestir dans des outils ;
  • Accompagner les salariés de la Casemate

Nous avons donc logiquement formulé et souhaité que la majorité régionale apporte un soutien significatif à la poursuite des activités culturelles de la Casemate.

Mais la réponse attendue n'a pas été à la hauteur du moment.

Et l’exécutif, notamment son vice-président Yannick Neuder à "l'enseignement supérieur, la recherche et l' innovation" a, par une pirouette, renvoyé aux calendes grecques cet éventuel soutien que notre région se doit d'apporter à cette institution qu'est La Casemate.

Les groupes d'opposition vont se réunir à travers un courrier, et alerter le président Wauquiez de cette décision, afin que celle-ci soit réviser très rapidement.

À suivre donc...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.