#LeGrandDebat - Se saisir de l’opportunité du Grand débat national

Mesdames, Messieurs,

Le degré de l’implication de notre ville dans le grand débat fait débat.

LGD1R.jpg

Je crois, personnellement, que notre ville, forte de son expérience dans le domaine de la démocratie, devrait aller plus loin et s’impliquer dans l’organisation de débats pour proposer aux grenoblois.e.s et à l’ensemble des citoyen.ne.s de l’agglomération qui le souhaitent, d’apporter leur contribution à l’amélioration de la démocratie en France.

Bien sûr que nous pouvons partager les doutes sur ce qu’il adviendra des propositions qui seront faites. Mais cette raison suffit-elle pour s’interdire d’organiser des débats et de porter ces voix ? Non seulement, je ne le pense pas, mais je reste fidèle à ce que j’ai écris et proposé il y a déjà 5 années : https://www.huffingtonpost.fr/stephane-gemmani/pour-des-etats-generaux-d_b_4013446.html, et que j’ai également proposé à Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle.

La démocratie n’est pas un régime politique comme le sont la République ou la dictature. La démocratie est un processus qui se construit et qui repose sur l’égalité politique, laquelle commande de partager le pouvoir, fort de la conviction que chacune et chacun détient une partie de la solution pour construire un monde meilleur.

Et la première phase de cette construction est le débat.

N’ayons pas peur de nous y engager...

Si le président de la République n’en tient pas compte, cela sera de sa responsabilité et pas la responsabilité de celles et ceux qui l’auront porté ou qui y auront participé.

Durant ces réunions, nous collecterons les doléances et échangerons librement sur tous les sujets afin de mieux répondre à des questions essentielles.

Nous ferons un état des lieux avec l'ensemble des acteurs afin d’envisager des États généraux. En nous appuyant, notamment, sur les expériences des territoires et des élu.e.s volontaires, nous ferons remonter des Cahiers de doléances, des propositions, des idées et ainsi montrer aux pouvoirs publics qu'ils peuvent, confiants, s'engager dans cette voie. Car si ils veulent jouer le jeu, ils auront le soutien de centaines de milliers de Français qui sont engagés aux côtés de ceux qui souffrent. Ils s'engageront aussi aux côtés de l'État, qui n'est pas le seul acteur sur ce terrain, mais qui, seul, a la capacité de restructurer notre modèle.

Pour celles et ceux qui le désirent, nous mettons à disposition un cahier des doléances virtuelles, 24h/24h accessible par SMS au : 0781.810.890

Les réunions auront lieu le 23/01 et le 05/02, de 19 h à 21 h 30, Parvis du Parking-Relais Vallier-Catane, Salle Vallier, 60 rue Ampère, 38000 Grenoble.

SalleVallier.png

Pour la réunion du 23/01 vous pouvez vous inscrire sur :

https://granddebat.fr/events/le-grand-debat-premiere-reunion-collecte-des-doleances

https://www.facebook.com/events/387204312088948/?ti=icl

LGD2R.jpg

Pour la réunion du 05/02 vous pouvez vous inscrire sur :

https://granddebat.fr/events/le-grand-debat-seconde-reunion-synthese

https://www.facebook.com/events/2230020103953272/?ti=icl

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.