Communiqué - Le maire de Grenoble entretient le flou

Le maire de Grenoble vient de prendre position. Mais cette posture tardive, n’est malheureusement pas à la hauteur.

À l’heure où le rappel au règlement est enfin formulé, l’association « alliance citoyenne » continue d’organiser par un formulaire en ligne, de prochains "happening en burkini", allant même jusqu’à proposer le prêt de ce costume "dit" de bain.

https://docs.google.com/…/1FAIpQLSfN4PGVM5mKIGSK32…/viewform

« Changer des situations anormales et injustes, en allant interpeller les institutions responsables jusqu’à obtenir des améliorations concrètes » ne veut pas dire organiser le trouble à l’ordre public. Et les subventions allouées par les collectivités à cette association, ne doivent pas avoir pour finalité de les aider dans leurs entreprises antirépublicaines.

Verbaliser les contrevenantes à hauteur d’une trentaine d’euros ne suffit pas ; nous demandons que les collectivités attribuant ces subventions réclament la restitution de celles-ci. Une subvention est nécessairement justifiée par un intérêt général, et le bénéficiaire doit l’utiliser conformément à l’objet prévu.

Dans ce cas précis, il est impossible que des actions de ce type aient été validées lors de la présentation des actions, où dans les débats concernant l’attribution de ces aides à cette association. Même si une convention n’est obligatoire que dès lors que le montant de la subvention excède 23 000 euros, l’objet, le montant, et les conditions d’utilisation de la subvention attribuée ont très certainement été définies, et ne prenaient pas en compte ce type de dérapage.

Le politique ne doit pas faiblir, ni avoir la main qui tremble face à ces situations, sinon, il participera encore un peu plus à cautionner ces dérives et à alimenter toutes les formes d’extrémismes et de radicalismes.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.