jeudi 8 septembre 2005

Revenons un instant sur l'affaire des foetus de Saint-Vincent-de-Paul

Lorsqu'un enfant est mort-né, si le corps n'est pas réclamé dans un délai de dix jours par ses parents, il doit être incinéré à la charge de l'hôpital, en vertu d'une circulaire de 2001, qu’indique le ministère de la Santé. Pour les hôpitaux, les cendres sont ensuite dispersées dans un carré surnommé "le carré des anges".

Lire la suite...